Menu
X

Transport du bois et des marchandises

Le transport du bois a pris de l’ampleur au sein de notre entreprise car les emplacements dévolus pour son chargement dans les gares régionales encadrant notre réseau se sont réduits comme peau de chagrin. 
 
Les chargeurs de bois utilisent les gares du Noirmont, de Saignelégier et de Pré-Petitjean. A la gare de Glovelier, nous manœuvrons les wagons sur le domaine CFF. A noter que nous chargeons et déchargeons les wagons à voie normale des CFF sur des wagons spéciaux adaptés à l’écartement à voie étroite de notre réseau. L’exercice nécessite une grande souplesse d'organisation en raison de sa saisonnalité. Le trafic peut en effet fortement diminuer l’hiver: en cas de neige, le transport de bois est fortement réduit car l’accès aux forêts devient difficile. 
 
En complément au trafic du bois, nous transportons également des longs fers pour La Chaux-de-Fonds, des pulpes de betteraves et du sel pour certaines communes. Le trafic de marchandises s’avère vital pour notre entreprise dans la mesure où il procure des recettes supplémentaires à celles générées par le trafic voyageurs, les frais fixes se répartissant ainsi entre deux pôles, voyageurs et marchandises. L’occupation est en outre exigeante pour le personnel, car très physique. 
 
De son côté, le transport du ballast (pierres concassées sous la voie ferrée) concerne directement nos voies ferroviaires. Des camions en provenance de la carrière située à proximité de Bonfol chargent leur contenu dans les wagons ballastières (une vingtaine au total), placés sur une voie de raccordement de la gare. Ceux-ci sont ensuite conduits à Glovelier et pris en charge par notre personnel, qui les redirige vers les différents points de notre réseau nécessitant un apport en ballast. Ce trafic doit être rigoureusement organisé et programmé afin qu'il soit parfaitement intégré aux opérations de maintenance (travaux) de la voie. Une chaîne logistique contraignante où la précision est le maître-mot.